Sélectionnez votre pays pour des informations commerciales et locales

Transportez Futé

Faire de chaque kilomètre un atout pour l’avenir.

Prochain webinaire : 

Améliorez votre productivité avec l'informatique embarquée 

14 Septembre 2018

M’inscrire

La réputation de grand pollueur du transport routier de marchandises est-elle méritée ?

Stratégie transport

Sa réputation fait du secteur des transports routiers un des plus polluants de notre économie. Or, le transport affiche des résultats assez positifs en termes d’évolution de ses émissions de gaz à effet de serre.

D’après l’IRU, le transport routier mondial aurait en effet significativement réduit ses émissions toxiques. Comme vous pouvez le voir dans le graphe ci-dessous, en environ 25 ans, de 1990 à 2014, le taux d’Oxydes d’azote (NOx) attribué au transport commercial routier aurait diminué de 97 %, celui des particules de 98 %, celui des Hydrocarbures (HC) de 95 % et celui du Monoxyde de carbone (CO) de 88 %.

évolution des émissions toxiques des poids lourds

L’IRU dénonce également cette idée fausse en affichant le poids des émissions de CO2 du transport routier par rapport aux autres secteurs. Alors que les transports représentent 30 % de ces émissions, le transport routier de marchandises n’en créerait que 3 %.

émissions de CO2 par secteur

Ce sont les postes de création d’énergie et de chauffage qui contribuent à plus de 50 % des émissions de CO2. L’IRU souligne l’ironie qu’il s’agit justement de deux secteurs pour lesquels des sources d’énergie alternatives et peu polluantes existent déjà. La réputation du transport routier de marchandises n’est donc probablement pas méritée.

 

Source : A Practical Roadmap to CO2 Reduction for Commercial Vehicles, Jacques Marmy, Head-Technical Affairs, Chengdu, 13 November 2014

Partager cet article

Découvrez nos solutions en vidéo
Brochures, fiches produits, images

Soumettre une idée

Ou commentaires sur ce site

En envoyant ce formulaire, vous acceptez la politique de protection des informations Mollom.