Sélectionnez votre pays pour des informations commerciales et locales

Transportez Futé

Faire de chaque kilomètre un atout pour l’avenir.

Prochain webinaire : 

Comment réduire les temps d'attente des conducteurs

29 novembre 2018 10h00

M’inscrire

Le transport routier de marchandises en France : un secteur incontournable pour l’économie

Stratégie transport

Selon une étude de l’Insee publiée en mars 2016 s’appuyant sur des statistiques de 2013, un noyau dur d’entreprises est au cœur de l’économie française. Sur les 3,3 millions d’entreprises couvrant le secteur marchand (hors agriculture et services financiers), 3000 d’entre elles concentrent plus de la moitié de la valeur ajoutée en France.

Quel est le poids du secteur du transport routier de marchandises dans l’économie française et qui sont ces entreprises ?

Le transport routier, un acteur qui pèse lourd dans l’économie française

Si, comme le souligne l’Insee, "les entreprises industrielles demeurent un moteur essentiel de l’économie nationale", 40 % de ces 3000 entreprises ont une activité industrielle, celles liées au transport routier de marchandises ont un bel avenir.

Sur ces 3000 entreprises réalisant l’essentiel de l’activité économique, 170 sont dans le transport et l’entreposage. Elles concentrent 61,7 % des salariés et 70,3 % de la valeur ajoutée de l’ensemble des entreprises de ce secteur.

Ces statistiques soulignent un effet de concentration particulièrement important dans le secteur du transport routier. Sur le plan de l’emploi, de la valeur ajoutée et des exportations, il se place derrière :

  • Les services aux entreprises (390 entreprises parmi les 3000)
  • Le commerce (560)
  • L’industrie (1140).

Soumis à de profondes mutations ces dernières décennies et souvent au cœur du dialogue social en France, le transport routier de marchandises ne cesse d’évoluer. Avec, entre autres, la mondialisation des échanges et la mise en place de normes européennes, il s’affirme et s’impose comme l’un des piliers du secteur marchand.

La performance et la compétitivité des 170 entreprises de transports et de l’entreposage, qu’elles soient de grandes entreprises, ETI, PME ou microentreprises, font de ce secteur un maillon devenu incontournable pour l’économie française.

L’économie française portée par 3000 entreprises

Ce noyau d’entreprises représente une goutte d’eau dans l’océan. Pourtant, les chiffres annoncés par l’Insee sont éloquents, elles font l’essentiel de l’activité du pays.

À elles seules, elles réalisent :

  • 52 % de la valeur ajoutée,
  • 70 % des investissements
  • 83 % des exportations.

Alors que les 3,3 millions d’entreprises ont dégagé une valeur ajoutée de 986 milliards d’euros, elles en ont totalisé 509 milliards, soit près d’un quart du produit intérieur brut. En 2013, elles ont employé 5,1 millions de salariés, soit près de 20 % de l’emploi total en France.

Face à de tels chiffres, on peut facilement imaginer que parmi ces entreprises figurent les plus grandes. L’enquête de l’Insee lève le voile sur leur profil et note la présence d’une tout autre composition. Sur ces 3000 entreprises :

  • 240 sont effectivement de grandes entreprises
  • 2030 sont des ETI (entreprises de taille intermédiaire),
  • 590 des PME
  • 140 des microentreprises.

En occupant la première place du classement, les ETI révèlent un fort potentiel de croissance.

Ces 3000 entreprises représentant le cœur de l’économie française ont été sélectionnées en fonction de leur importance économique. Au moins un des trois critères suivants a été pris en compte pour établir ces statistiques : la valeur ajoutée, l’investissement et les exportations.

Nul doute, le transport routier de marchandises est un secteur porteur en France. Malgré une forte compétitivité et concurrence européenne, de nombreuses entreprises sont sur le devant de la scène économique.

Partager cet article

Découvrez nos solutions en vidéo
Brochures, fiches produits, images

Contactez-moi

Ou commentaires sur ce site

En envoyant ce formulaire, vous acceptez la politique de protection des informations Mollom.