Sélectionnez votre pays pour des informations commerciales et locales

Transportez Futé

Faire de chaque kilomètre un atout pour l’avenir.

Prochain webinaire : 

RÉUSSIR SON PROJET D’INFORMATIQUE EMBARQUÉE

M’inscrire

Congrès national de l’OTRE : cabotage, véhicules verts et RSE

Stratégie transport

Le congrès national de l’OTRE qui se déroulait à Tours cette année a rassemblé encore une fois de nombreux participants. Nous étions présents lors de cette journée riche en échange en tant que partenaire. Voici quelques moments forts retenus par nos équipes :

Le discours du ministre

Lors de son discours d’ouverture, Alain Vidalies, secrétaire d’état au transport, a exprimé sa volonté de « défendre une certaine idée de l’Europe » en affirmant : « L’Union européenne ne doit pas être un Far West de la libre concurrence gouvernée par la seule volonté du plus grand profit. La libre circulation des biens et des travailleurs doit s’effectuer dans le respect d’une concurrence loyale. »

Le secrétaire d’Etat a rappelé qu’il ne défend d’ailleurs pas seul la législation sociale en évoquant le courrier rédigé avec 7 autres ministres des transports européens le 27 septembre à la commissaire européenne chargée des transports. Par ailleurs, il a annoncé un accord avec le ministre allemand des transports : « Nous sommes opposés à toute initiative routière européenne nouvelle en matière de libéralisation tant que des mesures préalables de lutte contre le dumping social dans le secteur ne seront pas mises en œuvre. »

La fraude a également été évoquée par Monsieur Vidalies. De nombreuses fraudes sur les temps de travail sont en effet constatées, parfois grâce à des systèmes très organisés et avancés technologiquement. Face à ce constat, le secrétaire d’Etat voudrait que l’Europe se donne les moyens de lutter et de contrôler et défend l’idée d’une agence européenne de contrôle routier.

Atelier débat sur les véhicules au Gaz

Outre le sujet du cabotage, d’autres sujets intéressants ont été abordé lors de cette journée. Un atelier-débat sur les véhicules au gaz notamment a mis en lumière les bénéfices de tels véhicules à travers l’expérience du groupe Noblet.

Suite à l’acquisition d’un camion au mois de mai, l’entreprise a revu son projet à la hausse : il était prévu initialement d’en acheter 6, finalement la commande s’est élevée à 10 véhicules. C’est intéressant économiquement, mais également commercialement. Les véhicules sont appréciés par les clients car ils peuvent les valoriser auprès de leurs propres clients.

Une table-ronde sur la RSE

Les véhicules au gaz peuvent faire partie d’une démarche plus globale de RSE. La RSE a été démystifiée dès l’introduction de cette table-ronde de la fin de journée qui invitait les participants à la considérer non « comme une usine à gaz » justement mais à faire confiance à leur bon sens.

Jean-Philippe Mazet, directeur Transport de Carrefour France, a exposé les leviers du groupe pour atteindre des objectifs de réduction des émissions de CO2 de 40 % d’ici 2025. Des véhicules au bio-méthane, des objectifs de nuisances sonores moindres ou l’amélioration des conditions de travail des conducteurs ont été abordés à côté de thèmes plus courants dans le transport ; rationalisation des points de départ et rapprochement des plateformes des magasins, optimisation du remplissage et limitation des kilomètres à vide.

Découvrez nos solutions en vidéo
Brochures, fiches produits, images