Sélectionnez votre pays pour des informations commerciales et locales

Transportez Futé

Faire de chaque kilomètre un atout pour l’avenir.

Prochain webinaire : 

RÉUSSIR SON PROJET D’INFORMATIQUE EMBARQUÉE

M’inscrire

Combiné rail-route : un mode relancé par les technologies

Informatique & transport

Afin de proposer une offre de transport rail-route aussi économique qu’écologique, les solutions de suivi des caisses mobiles permettent d’intégrer le train à la gestion des tournées.

On entend souvent les mêmes arguments en défaveur du transport combiné rail-route : réseau ferroviaire peu fiable, compliqué à gérer en termes de contraintes horaires et sociales, le taux de remplissage doit être très important pour rentabiliser les opérations, etc. Pourtant, la reprise en octobre de l’activité de Combiwest par Lahaye Global Logistics pour relancer des navettes quotidiennes entre Rennes et Lyon ou encore l’ouverture d’une station GNV à Bonneuil sur Marne, à proximité des deux terminaux ferroviaires de TAB rail road, témoignent de l’engouement des donneurs d’ordre pour des solutions alternatives de transport.

« Le combiné rail route est certes contraignant mais il est économiquement et écologiquement viable », rappelait Patrick Lahaye lors de l’inauguration de Rennes Terminal et les premiers départs de trains Naviland Cargo le 17 octobre 2016 (soit l’équivalent de 90 camions en moins sur les routes chaque jour). « Nos clients nous accompagnent dans ce projet car ils s’inscrivent dans une démarche claire de protection de l’environnement et souhaitent utiliser le rail-route, sans surcoût », ajoute-t-il.

La télématique pour gérer les navettes

Alors pour maîtriser les contraintes évoquées par Patrick Lahaye afin de rentabiliser au mieux le rail-route, la planification amont et le suivi des marchandises est crucial. Avec le développement des systèmes télématiques pour remorque, le suivi peut s’opérer à deux niveaux :

  • la géolocalisation des conteneurs et la maîtrise des horaires d’arrivée pour éviter les engorgements de camions à réception sur les plateformes ferroviaires ; 
  • la traçabilité des marchandises sous température dirigée pour le maintien de la chaîne du froid. 

L’informatique pour remorques ou conteneurs va assurer la continuité du suivi des marchandises lorsqu’elles passent de la route au rail et inversement. Elle va ainsi permettre au TMS et aux outils de plannings, qui élaborent les plans de tournées multi-modes de transport, de calculer les délais, les coûts et l’organisation des navettes routières sur les plateformes ferroviaires.

Pendant le transport, la télématique « wagon » suit les parcours et les kilométrages effectués, et identifie les éventuels arrêts prolongés. Associés à des capteurs dans les conteneurs, les boîtiers embarqués peuvent également remonter à l’exploitation les températures ou taux d’humidité ainsi que les ouvertures de portes. Toutes ces données, à l’image de celles fournies par les ensembles routiers, peuvent ensuite être compilées par les plateformes de gestion de flotte sous forme de rapports d’activité et/ou de performance.

Les chargeurs, qui ont la garantie d’un service et d’une traçabilité identique quels que soient les modes de transport utilisés, sont dès lors plus enclins à utiliser le rail-route. Pour les transporteurs multimodaux qui déposent leurs propres caisses mobiles sur les trains, l’équipement en solution télématiques modulaires pour tracteur et remorque devient presque une nécessité pour assurer l’optimisation et le suivi des tournées et maîtriser les aléas horaires.

Quel matériel ?

Appelons-le boîtier, balise, puce… tout appareil doté d’un système de géolocalisation GPS et d’un module de communication GSM/GPRS ! Il doit être autonome en batterie et en communication, mais doit aussi s’interfacer facilement avec l’ordinateur de bord du camion et la plateforme de gestion de flotte. Soumis à une utilisation intensive, en extérieur, ce boîtier doit supporter des variations de températures importantes, résister à l’humidité et aux chocs… des critères à prendre en compte lors de l’équipement. Enfin les solutions les plus abouties permettent de transmettre des données issues de capteur sans fil et autres objets connectés !

Rail-route : un mode qui progresse en Europe

A l’échelle européenne, le rail-route progresse, tant en termes de quantités transportées que de distances parcourues. En 2015, il représentait l’équivalent de 5,68 millions d'EVP, soit une progression de 0,75%. Les trajets de plus de 900 km ont augmenté de 4% et représentent 49 % des trafics contre 36 % pour les parcours compris entre 600 et 900 km. Représentant 13,5 % des expéditions, le segment des remorques routières et caisses mobiles affiche la plus forte croissance en 2015 à hauteur de 5,4%.

Découvrez nos solutions en vidéo
Brochures, fiches produits, images